Pour rappel, ça c'était la Bernique lors de son arrivée :avant.jpg
Les fonds ont depuis été nettoyés, mais il y a encore du boulot...

D'abord il faut boucher une entrée d'eau provoquée par les chocs d'un galet de la remorque qui appuie pile entre l'angle "vif" d'une varangue bricolée et la cloison de l'équipet bâbord. L'équipet et la pseudo-varangue sont démontés (mon Dieu que de clous !) et le bouchain est renforcé par une plaque de contreplaqué de chêne cintré à l'eau bouillante et par la force de l'étayage. Le tout est collé à l'epoxy.

Renfort bouchain

Renfort bouchain


Prise de cotes et confection d'un gabarit pour une nouvelle (demie) varangue digne de ce nom.

Gabarit varangue

Essai à blanc et ajustage (c'est du chataîgnier, bois dominant dans mon atelier).

Essai varangue

Côte à côte, la varangue et ce qui en faisait fonction. On peut admirer, peinturluré de blanc, l'angle droit qui mordait dans le bouchain.

ancienne et nouvelle

Deux nouvelle varangues en tout. À l'avant, l'existant est juste nettoyé et recollé. L'ensemble est imprégné à l'epoxy avant peinture. Un réparation à tribord est remplacée par une nouvelle plaque de CP. Deux supports de batterie sont collés pour le moteur électrique 24V.

Imprégnation avant peinture

Puis deux couches de peinture polyuréthane marine bien épaisse...

peinture bleue

Il faudra un bon mois de séchage, capots ouverts...

L'étape suivante sera la repose d'un plancher par dessus, après remplissage avec des blocs de polystyrène expansé découpé sur mesure. Une autre fois...